Une belle journée pour remonter le temps au cœur de la vallée du Rhône, lors de notre week-end à Marseille. Mickaël et moi découvrons un lieu chargé d’histoire, le Théâtre antique d’Orange, et nous assistons à la première d’Aïda, assis aux premiers rangs. Les amateurs de l’Antiquité ne seront pas déçus en visitant ce magnifique et imposant théâtre.

L’histoire du Théâtre Antique d’Orange

Construit au I siècle, sous le règne d’Auguste, le Théâtre antique d’Orange aux dimensions imposantes a survécu aux différentes époques et il est l’un des théâtres romains les mieux préservés dans le monde. Avec la chute de l’empire romain, le théâtre fut abandonné. Pendant la révolution au XVIIIe siècle, des maisons se sont construites à l’intérieur pour les habitants. Au XVIIIe siècle pendant la révolution, il y a eu l’aménagement de prisons.

Au XIXe siècle, le théâtre retrouve enfin sa fonction d’origine pour le plus grand bonheur du public. Les Chorégies d’Orange ont vu le jour en 1869. Et il est aujourd’hui l’un des plus beaux héritages de la Rome Impériale.

Sa capacité d’accueil et de 8 300 personnes et l’immense mur de scène garantie une acoustique exceptionnelle. Tous les grands noms de l’art lyrique s’y sont produits, conférant à ce lieu scénique idéal un prestige international qui n’a, depuis, cessé de se confirmer chaque année.

La scène du théâtre antique d'Orange
Visiter le théâtre antique d'Orange
Le théâtre antique d'Orange
Une journée aux chorégies d'Orange

Les fantômes du Théâtre Antique d’Orange

Dans une grotte située derrière les gradins du Théâtre, nous voyageons à travers le temps grâce à un film dédié aux artistes qui ont illuminé la scène depuis 20 siècles.

Les fantômes du théâtre antique d'Orange
Le fabuleux théâtre antique d'Orange
Vue du théâtre antique d'Orange

Aïda de Verdi aux Chorégies d’Orange

Sous le ciel de l’Egypte antique, nous assistons aux amours contrariées d’un officier et d’une esclave éthiopienne à la cour du roi. Une oeuvre dramatique puissante pendant la guerre égypto-éthiopienne. Radamès, interprété par Marcelo Alvarez souhaite obtenir le commandement des troupes égyptiennes et ensuite épouser Aïda, interprétée par Elena O’Connor. Or le roi d’Egypte, interprété par José Antonio Garcia, a prévu de récompenser son officier, en cas de victoire, en lui offrant sa fille Amneris comme épouse. Cette dernière se questionne sur son esclave et réussi à lui faire avouer son amour pour Radamès.

Aïda est en réalité la fille d’Amonasro, le roi d’Ethiopie. Il la retrouve sur les bord du Nil alors qu’elle doit rejoindre Radamès. Il la supplie de faire passer son patriotisme avant son amour pour l’ennemi. Elle accepte de lui soutirer des informations qui aideraient les egyptiens à se relever.

Radamès trahit donc son pays. Amneris fait tout pour le sauver mais Radamès ne veut pas laisser mourir Aïda et se voit condamné à être enterré vivant. Aïda le rejoint pour mourir à ses côtés.

Sondra Radvanosky devait assurer le rôle d’Aïda mais a déclaré forfait un mois avant le spectacle. Et c’est Elena O’Connor qui l’a remplacé et a chanté en public pour la première fois. Une belle réussite pour cette jeune soprano d’origine afro-américaine.

Aida de Verdi interprété par Marcelo Alvarez et Elena O'connor
Première d'Aida aux Chorégies d'Orange
Opéra Aida de Verdi

Prolonger le voyage.

Thomas Pesquet : la tête dans les étoiles à Cordes-sur-Ciel

L'astronaute français Thomas Pesquet a donné une conférence à Cordes-sur-Ciel dans le cadre du festival "Ciel sur Cordes", animée par Michel Chevalet, le 26 juillet 2017. Après avoir passé 6 mois dans l'espace, c'est avec le cœur rempli d'émotions qu'il revient en...

Un week end à Marseille : les incontournables

Marseille, la ville refuge des peuples venus de tous les horizons depuis 26 siècles. Des habitants fiers de leur ville, fiers d'être marseillais. Les cultures se mélangent et il y fait bon vivre. Visiter Marseille en 2 jours, le vieux-port, les calanques, les...

Pin It on Pinterest