I should have been a Cowboy

Trouver un stage à Londres

Hello les aventuriers! Je m’appelle Laura et j’ai quitté mon « 9 à 5 » pour un 24/7 à mon compte (services webmarketing | design) et m’épanouir de nouveau notamment en reprenant la route des voyages.

Comment j’en suis arrivée là ?

Toute petite, je m’envolais déjà vers l’inconnu. Les séjours sportifs en Espagne, des vacances studieuses en Angleterre, la découverte de nouvelles cultures au sein d’une famille américaine, rien ne m’arrêtait. Et bien sûr merci à mes parents de m’avoir permis de faire tout ça ! J’ai aussi fait trois stages à l’étranger.

Il m’est quasiment toujours arrivée des galères lors de mes voyages, mais l’imprévu ne me fait pas peur. On ne sait jamais ce qui nous attend sur la route ! Surtout lorsqu’on voyage seule.

Je suis de nature optimiste, même dans les pires galères, la joie de vivre, plutôt indépendante.

 Mais voilà… la société m’a changée

J’ai tout fait pour trouver un travail gratifiant après mes études, il y avait toujours quelque chose qui n’allait pas. En France, on se focalise trop sur les diplômes et non l’expérience et la motivation comme à l’étranger. Oui, je voulais partir vivre à l’étranger, c’était prévu depuis mes 15 ans, et j’y tenais. On fait beaucoup de choses par amour. J’ai repris mes études pour faire un Master en Marketing et Communication, en alternance. J’étais ravie de gagner enfin ma vie, je continuais à faire un road trip en été.

Puis j’ai trouvé un travail « stable ». Je suis ravie de mon travail puis les mois défilent, l’enthousiasme s’évapore pour diverses raisons, une sorte de brouillard dans mes pensées, les voyages me paraissent si lointains, je n’arrive même plus à économiser comme en alternance. La fatigue s’accumule, j’arrive à un point où je perds mes cheveux, je suis un zombie, je veux plus rien faire… bref je suis devenue une autre personne. Je deviens pessimiste, négative, tout ce que j’aime pas.

On abandonne nos passions, on est ancrés dans la routine. Presque personne ne comprend ce que je ressens, car c’est « normal » d’avoir un travail qu’on aime pas, il faut bien manger et payer ses factures. Oui, combien de fois je l’ai entendue cette phrase. Mais je ne serai jamais d’accord avec cette vision de la vie ! Si vous attendez impatiemment le vendredi chaque semaine, réfléchissez comment vous pouvez arranger cette situation, rendre votre vie meilleure, car on en a qu’une et le temps défile à une vitesse…

Quand on doit reprendre sa vie en main

Je me lance enfin à la poursuite de mes rêves pour faire quelque chose de significatif, d’épanouissant. Vivre de mes passions : le marketing et les voyages ! Avoir un impact sur la réussite des artisans et petites entreprises, et faire voyager mes lecteurs. J’arrête de courir après les attentes de la société, de me soumettre à des horaires qui m’emprisonnent et dirigent ma vie. La vie est trop courte pour ne pas s’adonner au travail par plaisir. Une décision, une action peut tout changer.

Je vis dans un monde de bisounours mais je suis lucide. Cela est un véritable challenge, un travail intense. Je réalise que je vais devoir bosser très dur, que je serai parfois démoralisée, que je baisserai les bras à certains moments. Après tout, on est humains. Je ferai face à beaucoup de personnes qui vont essayer de briser mes rêves. L’anxiété, l’insécurité, la peur sont présentes. Le jeu en vaut la chandelle après tout. Un gagnant est juste un perdant qui a essayé plusieurs fois. Il faut se trouver des motivations.

Pourquoi j’ai créé un blog voyage ?

Cette idée a trotté dans ma tête au lycée, en 2008, et surtout lors de mes stages à l’étranger, mais je n’ai jamais osé franchir le pas. Premièrement je ne savais pas encore que j’allais avoir une passion pour la création de sites web, puis je n’avais pas de budget.

Lorsque je commençais à poster mes aventures, et mes galères, sur Facebook, notamment pendant mes stages à l’étranger, mes amis me remerciaient de les faire voyager. Et le font encore aujourd’hui.

J’ai lancé mon blog voyage à la fin de mes études, même si mon rythme de voyage a ralenti, mais j’espère vous aider dans la préparation de vos prochains voyages avec mes itinéraires de voyage, mes conseils… J’aime avant tout voyager au plus près des populations locales, en préservant la nature..

De mes anciens voyages aux périples récents, je partage mes plus belles images et vidéos. Bon les vidéos, ça va arriver, je vous promets.

Pin It on Pinterest